Pour une navigation optimale, nous vous invitons à utiliser un navigateur plus récent.
Chargement...

Nos artistes

LES SEA GIRLS

Les Sea Girls ont réalisé leur rêve : elles ont créé leur propre Revue. Descentes d'escalier, attractions, numéros de magie, chorégraphies endiablées, chansons corrosives, hilarantes ou émouvantes.

Leur recette de longévité : des musiques à texte, des chansons burlesques, l'humour comme obsession, l'esprit du Music-Hall comme guide, un pur divertissement.

Les plumes et les paillettes sont la face visible de leurs vies agitées. Grâce à cette parure, Les Sea Girls peuvent chanter le sordide avec légèreté et l'absurde avec certitude.
Les Sea Girls ont réalisé leur rêve : elles ont créé leur propre Revue. Descentes d'escalier, attractions, numéros de magie, chorégraphies endiablées, chansons corrosives, hilarantes ou émouvantes.

Leur recette de longévité : des musiques à texte, des chansons burlesques, l'humour comme obsession, l'esprit du Music-Hall comme guide, un pur divertissement.

Les plumes et les paillettes sont la face visible de leurs vies agitées. Grâce à cette parure, Les Sea Girls peuvent chanter le sordide avec légèreté et l'absurde avec certitude.

Biographie

Notre premier spectacle Chansons à pousse-pousse a mis en place les bases de nos clowns peu académiques, de notre univers musical et visuel. Le second Les Sea Girls fêtent la fin du monde a confirmé nos envies, notre identité, notre son.

Les Sea Girls persistent à danser, à chanter et cette fois, elles se dévoilent comme jamais. Elles se parlent, exhibent leurs faiblesses, les incidents, les conflits, le mauvais esprit des unes et des autres. Les musiciens depuis leur perchoir sont les témoins et les acteurs de leurs extravagances.

Avec ce nouveau spectacle, Les Sea Girls veulent encore être grandioses. Après vingt ans de tournée, de chansons et de mauvais catering, peut-on encore être glamour en ayant mal aux pieds ? Peut-on encore trouver le bonheur dans un monde dévasté ? Peut-on encore incarner la grâce lorsque le geste n’est plus maîtrisé ? À béquilles ou aboyant pour un concert de teckels, elles s’autorisent tous les corps, toutes les fragilités. Elles se regardent se chamailler comme des chiffonniers, se déchirer comme au cinéma, s’aimer sur des airs d’opéra. Elles questionnent leur propre histoire. Leur recette de longévité : des musiques à texte, des chansons burlesques, l’humour comme obsession, l’esprit du Music-Hall comme guide, un pur divertissement.

Les Sea Girls revendiquent une fielleuse bienveillance pour ce monde qui nous malmène.

Pour cette nouvelle création, Les Sea Girls ont demandé à Philippe Nicolle, de la compagnie 26000 couverts, de les mettre en scène pour sa maîtrise du canular et de la digression, pour l’à propos des situations et le burlesque de leur résolution.

Pour enfoncer le clou de leurs personnages extrêmes, elles font appel à Charlotte Saliou pour sa tonitruante intelligence du jeu clownesque.

Début du spectacle : Broadway, la musique retentissante d’un Big Band. Des voix harmonieuses. En contrejour quatre danseuses paradisiaques prennent la pose. Les tenues sont celles des plus fameuses revues. Descente d’escalier, port de tête altier, chorégraphie affutée. Le grand show démarre.

Les plumes, les paillettes et les rubans ne sont que la face visible de leurs vies agitées. Grâce à cette parure, Les Sea Girls peuvent chanter le sordide avec légèreté et l’absurde avec certitude.

MUSIC - HALL IS NOT DEAD


LES CHANSONS

Extraits

Oups je crois que j’ai encore oublié d’éteindre le gaz en sortant
Quand on s’ra vieilles on s’ra comme nous
Mais en plus vieilles un point c’est tout
On s’ra les reines de la tisane
Avec nos deux hanches en titane.

Petit fours
Je n’aurais jamais dû manger
Toutes ces tranches de saucisson
Qui vont bientôt me reprocher
Et me donner des convulsions

Gourmande
Les bonbons nucléaires,
Ont un petit goût amer
Quand on les suce longtemps
Ils font tomber les dents
Ils donnent des boursouflures
La peau devient toute dure
Ils font mal au derrière
Mais ils font de la lumière

Les satyres
Ne pensez pas qu’les satyres
Ne s’rencontrent que dans les bois
Car moi je vais vous le dire
Y’en a beaucoup plus qu’on n’croit.
On en trouve en tapinois
Qui se cachent dans les coulisses.
Ils m’épient dés qu’ils me voient
Ils me pincent les cuisses


 

Vidéos

Réserver

Aucun(s) spectacle(s) à venir.
Aidem Communication

Stéphane Letellier
Florent Salvarelli
fsalvarelli@aidem.fr
01 42 54 48 3065

Photos